Ma belle Terre-Neuve

 

Ma belle Terre-Neuve

Vous cherchez une destination exotique pour faire une randonnée unique en Spyder, Terre Neuve est une destination de choix. Qui dit Île dit Mer …..elle est partout !!! Les routes secondaires sont magnifiques…toutes en courbe ….les maisons sont éparpillées à la bonne  » franquette  » …..Les couleurs sont vives, les odeurs omniprésentes…..et ….et les Terre-Neuviens vous attendent à bras ouverts …..Les temps sont économiquement relativement durs sur cette Île qui compte principalement sur son pétrole ….vous verrez du pays et ferez un bon geste en même temps, en participant à revigorer leur économie …..Bonne route et si vous passez par Sam’s Treasure Chest Vacation Home …..Bienvenue !!
L’été dernier ma conjointe et moi-même avons visité la magnifique province de Terre-Neuve. Nous en avions entendu parler, toujours en bien, mais ce fut au-delà de toutes nos espérances. Tout d’abord, un visiteur qui peut s’exprimer un tant soit peu en anglais, saisira toute la gentillesse, la chaleur de l’accueil et l’humour des habitants de cette île immense.
Ce territoire le plus l’est du Canada est surnommé  » The Rock  » à juste titre. Oubliez les terres arables, il n’y en a presque pas, les arbres sont souvent chétifs, surtout au Nord, et les falaises rocheuses sont omniprésentes. C’est une terre rude où les vents sont parfois violents et où la mer peut facilement se démonter surtout à partir de l’automne. C’est l’Atlantique Nord qui s’ouvre devant soi et plus loin, beaucoup plus c’est c’est l’Europe…
Chaque village côtier est une découverte avec des décors naturels à couper le souffle. Les anses et baies se multiplient à l’infini. Les Terre-Neuviens ont fièrement conservés les vestiges de la pêche avant qu’elle ne devienne industrielle. Les hangars de pêche, les anciennes chaloupes en bois renversées en bord de mer et les vieilles cages à homard sont autant de trésors des décennies passées qui font office de fabuleux décors. L’économie des arts et de la culture est en plein développement et omniprésente même dans les coins les plus reculés. Partout il y a une forte préoccupation de conserver le passé tant architectural que des grands héros ou des évènements historiques. En saison il est facile de mettre du crabe, du homard ou du poisson frais dans son assiette sans se ruiner.
Côté faune, les orignaux pullulent tellement qu’il n’est pas recommandé de rouler après le coucher du soleil. Les baleines sont faciles à trouver et souvent observables de la côte. Les aigles, les outardes et les perroquets de mer font la joie des ornithologues. Les amateurs de trekking trouvent chaussure à leurs pieds avec de splendides sentiers dont beaucoup au Parc National de Gros Morne. Et…..il y a ces incroyables icebergs, ces sculptures uniques, d’un blanc immaculé venues du Groenland et qui finiront leurs jours en s’échouant sur les côtes de Terre-Neuve.
La limite de vitesse sur des autoroutes impeccables est de 110 km/h. Les policiers de la Gendarmerie Royale du Canada surveillent certes le territoire mais nous ne les avons à peu près pas vus. Les photos radars dans les rares villes d’importance ou sur les autoroutes sont inexistantes.
La taxe totale à la consommation (fédéral / provincial) est de 15 %. L’impôt sur le revenu est inférieur à celui du Québec. Et au surplus, par un concours de circonstance historique environ 50,000 habitants, à peu près 10 % de la population totale de Terre-Neuve, ne payent aucune taxe municipale.
Nous avons été tellement subjugués par l’ensemble des qualités du territoire et de la vie sociale, que nous avons acheté une maison secondaire libre de taxes municipales. Cette terre en pleine mer est plus qu’un paradis canadien, c’est un paradis tout court. Qui sait, peut-être un jour y finiront nous nos jours.
René Lavoie, samstreasurechest.ca . 418-609-0587
 

 

 

This entry was posted in Articles. Bookmark the permalink.

Comments are closed.